La profession

L’ostéopathie est une profession de la santé dont les méthodes de traitement, basées sur des techniques manuelles, sont à la fois préventives et curatives.

Philosophie, art et science de soigner, l’ostéopathie s’intéresse à l’état des structures du corps et à la mobilité qui en dépend. Elle met l’accent sur l’interdépendance entre cette relation et la capacité intrinsèque du corps à s’autoguérir.

L’ostéopathie englobe toutes les techniques de diagnostic et de manipulation qui visent à améliorer les fonctions physiologiques et à restaurer l’homéostasie dans les éléments du corps pouvant être atteints par une dysfonction somatique, à savoir les structures articulaires et myofasciales, ainsi que les structures vasculaires, lymphatiques et neurales qui s’y rapportent.

L’ostéopathie propose une approche manuelle des affections fonctionnelles et ceci dans une perspective intégrative de l’étude des symptômes, des signes cliniques et du jugement propre du clinicien.

La finalité du traitement ostéopathique ne passe pas seulement par les manipulations ou ajustements reposant sur une connaissance fine de l’anatomie et de la biomécanique et nécessitant des gestes précis et rigoureux. Elle passe aussi par la dimension relationnelle, à savoir l’écoute du patient, la prise en considération de ses habitudes de vie et de son état global.

Association professionnelle

​​​FSO Fédération Suisse des Ostéopathes

LPSan et ostéopathie

​La nouvelle loi sur les professions de la santé LPSan apporte un nombre de changements dont certains concernent l'ostéopathie.

Info Registre de médecine empririque

Perspectives professionnelles

Depuis l’arrivée de la profession d’ostéopathe en Suisse au milieu des années 70, la demande en prestations fournies par ces professionnel-le-s n’a fait que croître au sein de la population générale. Selon l’Enquête suisse sur la santé de 2007, l’ostéopathie est l’un des traitements de médecine complémentaire les plus sollicités en Suisse avec quelque 1'500'000 consultations annuelles (pas forcément toutes remboursées).

L’activité professionnelle des ostéopathes titulaires d’un diplôme reconnu au niveau Suisse (CDS) est exercée en premier lieu dans le domaine clinique, soit en :

  • Cabinet d’ostéopathie indépendant
  • Cabinet collectif (éventuellement avec d’autres professionnels de la santé)
  • Centre de santé, réseau de médecins
  • Institutions sanitaires telles qu’hôpitaux, cliniques de réadaptation, établissements médico-sociaux
  • Services de soins ambulatoires tels que services de soins à domicile ou polycliniques
  • Activité de conseil au service des médecins, de compagnies d’assurances, etc.
  • Département médicaux au sein d’associations (en particulier sportives).

D’autres champs d’activité peuvent se déployer dans des domaines connexes, tels que la promotion de la santé et la prévention, la formation d’adultes, les associations spécialisées, les organisations de santé au niveau national, dans l’enseignement et la recherche, notamment auprès des hautes écoles spécialisées.

Quelques chiffres…

La Suisse compte quelque 1'200 ostéopathes répartis comme suit: 60% en Suisse romande, 35% en Suisse alémanique et 5% au Tessin.