Bachelor

La formation Bachelor of Science HES-SO en ostéopathie est construite sur deux axes d’études:

  • Le premier est centré sur le développement des connaissances, des concepts et des sciences ostéopathiques permettant à l’étudiant-e d’acquérir les compétences nécessaires à la pratique des techniques associées dans le cadre d’une vision intégrative de la santé.
  • Le deuxième axe des études est orienté sur les connaissances fondamentales dans le domaine des sciences médicales et du vivant permettant à l’étudiant-e d’acquérir les compétences indispensables pour poser un diagnostic différentiel et réaliser un examen clinique.

L’enseignement théorique correspond aux matières fondamentales de la philosophie de l’ostéopathie, de ses concepts, mais aussi des sciences fondamentales du vivant appliquées à celui-ci.

Le niveau Bachelor permet d’acquérir les bases théoriques et les compétences nécessaires pour préparer les étudiant-e-s à la formation clinique ostéopathique du niveau master.

Documentation

Brochure formation HES

 

La formation en ostéopathie proposée par la HES-SO à la Haute école de santé Fribourg est unique en Suisse. Il n’existe actuellement, au sein des hautes écoles spécialisées (HES), aucune formation de ce type qui soit reconnue comme amenant à l’exercice d’une profession avec statut de «praticien de premier recours» (consultation directe, autrement dit ne nécessitant pas de passer par un médecin qui fournisse une ordonnance pour consulter un ostéopathe). Cette notion rend la formation d’ostéopathe HES aussi spécifique qu’inédite, notamment en regard des prérequis des étudiant-e-s, de son cursus de formation sur cinq ans (bachelor suivi du master), ainsi que de la collaboration indispensable entre les milieux de la pratique et la Haute école de santé Fribourg.

La formation offerte a pour but de développer une attitude de praticienne et de praticien réflexif et un positionnement d’acteur pour la HES-SO dans le domaine de l'ostéopathie. Le plan d’études est conçu pour permettre le développement de compétences professionnelles génériques, valables pour toute profession de la santé réglementée, et spécifiques ostéopathiques. Ces dernières sont prescrites dans le catalogue des disciplines et objectifs de l’examen intercantonal pour les ostéopathes (CDS).

 

Ainsi, les ostéopathes (à la fin des cycles bachelor et master) sont en mesure:

• d’exercer leur activité de manière autonome, responsable et interdisciplinaire selon les connaissances les plus récentes de la science et de la technique, de même qu’en tenant compte des aspects tant éthiques qu’économiques;

• d’analyser, d’évaluer de manière critique, d’appliquer et de transférer dans l’enseignement les informations et les résultats de recherches issus de leur domaine;

• de communiquer de manière objective et ciblée avec leur patient et toute autre personne impliquée, en particulier sur les résultats obtenus et leur interprétation;

• de prendre en charge les patient-e-s en collaboration avec d’autres professionnel-le-s;

• de prendre en considération les compétences d’autres professions reconnues;

• de mettre en pratique leurs connaissances des bases légales du domaine de la santé;

• de reconnaître et de respecter les limites du traitement ostéopathique.

La formation Bachelor permet l'obtention de crédits ECTS reconnus par l'Espace européen de l'enseignement supérieur engagé dans le processus de Bologne.

La validation des modules permet d'obtenir les crédis ECTS suivants:
- 5 ECTS par module théorique
- 10 ECTS pour le travail de Bachelor

Un crédit ECTS équivaut à environ 30 heures de travail pour l'étudiant-e réparties dans les différentes activités de formation:
- cours magistral
- travail personnel encadré
- travail individuel

Le programme Bachelor se compose de 36 modules théoriques (180 crédits ECTS). Chaque semestre comprend six modules théoriques de 5 ECTS. La répartition des modules se fait de la manière suivante :

Semestre 1

Introduction l’ostéopathie
Biologie humaine I
Anatomie 1 (Appareil locomoteur 1)
Physiologie I - Histologie
Ostéopathie structurelle I
Ostéopathie fonctionnelle I

Semestre 2

Anatomie 2 (Appareil locomoteur 2)
Physiologie I
Biologie humaine II
Ostéopathie structurelle II
Ostéopathie fonctionnelle II
Diagnostic 1

Semestre 3

Ostéopathie viscérale I
Physiologie II
Neurosciences
Anatomie 3 (tête et viscéres)
Ostéopathie structurelle III
Ostéopathie fonctionnelle III

Semestre 4

Ostéopathie viscérale II
Diagnostic 2 (Rhumato-neuro-pharmaco)
Diagnostic 3 (Cardio-néphrologie-pharmaco)
Ostéopathie structurelle IV
Ostéopathie fonctionnelle IV
Ostéopathie crânienne I

Semestre 5

Ostéopathie Viscérale et Crânienne
Ostéopathie Fonctionnelle V
Diagnostic 4 (Neurologie-Psychiatrie-med. int-Pharm)
Sciences Humaines
Ostéopathie Structurelle V
Travail de Bachelor

Semestre 6

Diagnostic 5 (Pédiatrie-Gynéco-Obstétrique-Pharmaco)
Stage d'observation
Diagnostic 6 (Pneumologie-ORL-Méd. D’urgence)
Ostéopathie Structurelle et Fonctionelle VI
Ostéopathie viscérale et crânienne
Travail de Bachelor

Master 1ere année

Formation clinique 1a
Formation clinique 1b
Intégration ostéopathique et diagnostique I
Travail de master 1
Intégration ostéopathique et diagnostique II
Intégration ostéopathique et diagnostique III
Travail de master 2
Formation clinique 2a

Master 2eme année

Intégration ostéopathique et diagnostique I
Intégration ostéopathique et diagnostique II
Travail de Master 3
Formation Clinique 2b
Intégration ostéopathique et diagnostique III
Travail de master 4
Formation Clinique 3a
Formation Clinique 2a

En Suisse, l’évolution de la formation en ostéopathie est différente de celle qui a caractérisé cette profession dans d’autres pays. Aux Etats-Unis, pays natif de l’ostéopathie, la formation s’est développée vers la fin du XIXe siècle déjà, en parallèle aux études de médecine. Au XXe siècle, la formation en ostéopathie a rejoint celle de médecine dans un tronc commun de trois ans, avec une spécialisation ultérieure. Et aujourd’hui aux Etats-Unis, les Doctors in Osteopathy (D.O.) sont toujours reconnus comme médecins à part entière.

En Grande-Bretagne comme dans le reste de l’Europe, dès le début du XXe siècle, la formation a débuté par des enseignements destinés tant aux professions paramédicales que médicales. Comme cette formation était à la fois complémentaire et à temps partiel, elle a fait considérer l’ostéopathie comme une spécialisation d’autres professions de santé. Ces dernières ont tenté de se l’approprier telle quelle, alors que la philosophie et l’approche du patient sont totalement différentes de la physiothérapie, de l’ergothérapie ou des soins infirmiers, pour ne citer qu’eux.

C’est pour ces raisons que, durant les années 80, quelques écoles à plein temps ont vu le jour en Europe afin que l’ostéopathie redevienne une profession de la santé à part entière. Cet élan a permis d’élever la qualité de la formation à un niveau médical. Elle a aussi permis de poser un diagnostic différentiel entourant les troubles fonctionnels. Les patients sont alors venus consulter en premier recours. Depuis lors, l’enseignement à plein temps n’a cessé de progresser en Europe. Il correspond à une demande des étudiant-e-s. Cette formation répond à la fois aux exigences de qualité d’une profession de premier recours et garantit aux patients une prise en charge en toute sécurité.

Depuis 2014, les ostéopathes se forment à Fribourg

Avec la fermeture en 2010 de la seule école de notre pays répondant aux critères d’admission à l’examen intercantonal de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la Santé (CDS), les étudiant-e-s intéressé-e-s par l’ostéopathie n’avaient d’autre choix que d’aller se former à l’étranger.

Sous l’égide de l’ancienne conseillère d’Etat Isabelle Chassot et du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) a déposé un dossier de demande d’ouverture de filière auprès du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche. Cette demande a été formellement acceptée le 30 janvier 2014 et la filière a ouvert le 15 septembre de cette même année. Elle a été mise en place à la Haute école de santé de Fribourg en raison de sa localisation géographique centrale et de la possibilité d’offrir une formation bilingue.

Unique en Suisse, cette formation complète était très attendue par les candidat-e-s ostéopathes; elle représente aussi un développement souhaité dans le système suisse de formation à la santé. Le domaine Santé de la HES-SO en sort renforcé. La filière en ostéopathie s’inscrit désormais dans son catalogue de formations aux professions de la santé.